05 33 05 25 42

Préparation concours Officier de Police

Avant d’envisager une prépa concours Officier de Police, il est indispensable de s’être correctement renseigner sur ce métier de la Catégorie B de la Fonction Publique.

Le métier

Agent de terrain, l’officier de police a pour principale mission la protection et la sécurité des biens et des personnes sur le territoire français. Il fait partie du corps de commandement de la police nationale ou il assure des missions de commandement. Il existe trois commandement : Lieutenant, capitaine et commandant de Police. 

Site partenaires :  

Officier de Police : cliquez ici 

 

Conditions d’accès

Concours Externe

  • être de nationalité française,
  • être âgé au plus de 35 ans au 1er janvier de l’année du concours,
  • être de bonne moralité, avoir un casier judiciaire vierge et être agréé par le préfet territorialement compétent.
  • Être apte au port et à l’usage des armes. (être en bonne condition physique)
  • Le candidat doit être titulaire d’un master 2

Concours Interne

Il est ouvert aux fonctionnaires affectés dans un service placé sous l’autorité du ministre de l’Intérieur qui, au 1er janvier de l’année du concours, comptent au moins quatre années de services effectifs dans un tel service à compter de leur titularisation et qui, pour les fonctionnaires actifs de la Police nationale, se trouvent à plus de onze ans de la limite d’âge du corps.

Ils doivent également remplir les conditions d’aptitude physique requise.

Calendrier du recrutement

  • Clôture des inscriptions en ligne (18h00, heure de Paris) : 22 novembre 2019.
  • Clôture des inscriptions papier (cachet de la poste faisant foi) : 22 novembre 2019.
  • Épreuves d’admissibilité : 21 et 22 janvier 2020.

Se préparer aux épreuves du concours d’officier de Police avec l’ISSJ

Concours interne

Épreuves d’admissibilité

Une épreuve de culture générale

Dissertation sur un sujet d’ordre général relatif à l’évolution des idées et des faits politiques, économiques et sociaux en France et dans le monde depuis 1900 jusqu’à nos jours (durée : 4 heures ; coefficient 4).

Une épreuve à partir d’un dossier documentaire à caractère administratif

Résolution d’un cas pratique visant à dégager des propositions et solutions argumentées. Le dossier peut comporter des graphiques ainsi que des données chiffrées. Il ne peut excéder 30 pages (durée 4 heures ; coefficient 3).

Un questionnaire à choix multiples ou à réponses courtes

Portant sur les connaissances générales des événements qui font l’actualité politiques française et internationale, le fonctionnement institutionnel politiques français et européen, les règles du comportement citoyen, les missions et l’organisation générales des services de la police nationale et des services du ministère de l’intérieur (durée 1 heure ; coefficient 3)

Un questionnaire à choix multiples ou à réponses courtes

Au choix du candidat :  

  • Soit sur le droit pénal général et/ou la procédure pénale et/ou le droit pénal spécial (durée : 1 heure ; coefficient 3) ;
  • soit sur le déminage, ce qui comprend la pyrotechnie, les interventions sur objets suspects à but d’attentat et la technologie munitionnaire (durée 1 heure ; coefficient 3).

Le candidat indique son choix lors de son inscription au concours. Il ne peut en aucun cas en changer postérieurement à la clôture des inscriptions. Les épreuves écrites font l’objet d’une double correction, à l’exception des questionnaires à choix multiples.

Épreuves de pré-admission

Pour y participer, le candidat doit avoir obtenu aux épreuves d’admissibilité, un total de points déterminés par le jury, qui ne peut être inférieure à 104.

Les épreuves de pré-admission comportent deux épreuves d’exercices physiques composées d’un parcours d’habileté motrice et d’un test d’endurance cardio-respiratoire (coefficient 3). Toute note inférieure à 7/20 à l’une ou l’autre des épreuves est éliminatoire.

Épreuves d’admission

Des tests psychotechniques écrits

 Non notés et destinés à évaluer le profil psychologique des candidats et leur capacité à travailler (durée : 3h00) 

Une épreuve de mise en situation individuelle

 A partir d’un cas pratique tiré au sort pouvant comporter un dossier documentaire professionnel d’une dizaine de pages (durée : 30 minutes ; préparation : 30 minutes : coefficient 4) 

Un entretien avec le jury

Visant à apprécier la personnalité, les aptitudes du candidat ainsi que sa motivation, et à reconnaitre les acquis de son expérience professionnelle.

Cet entretien a pour point de départ un exposé du candidat sur son expérience professionnelle, d’une durée de 5 minutes au plus. Il se poursuit par un échange avec le jury sur des questions d’ordre général et sur sa connaissance des missions et de l’organisation de la direction générale de la police nationale. Pour conduire cet entretien, le jury dispose du dossier constitué par le candidat en vue de la reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle (durée : 35 minutes ; coefficient 5).

Toute note inférieure à 5/20 est éliminatoire.

Épreuve orale facultative de langue étrangère

Conversation de 15 minutes dans la langue choisie.

Au choix : Allemand, anglais, espagnol et italien. 

Seuls les points au dessus de 10 comptent.