Prépa CRFPA : Questions fréquentes

Les prépas concours avocat de l’ISSJ

Pourquoi choisir la prépa privée CRFPA de l’ISSJ pour une préparation à l’examen du barreau et quels sont vos taux de réussite ?

C’est une question très fréquente et qui a tout son intérêt quand on voit l’émergence, tous les jours, de nouvelles Prépa CRFPA se disant toutes N°1.

L’atout de l’ISSJ est non seulement son expérience propre, c’est-à-dire que notre institut encadre maintenant depuis plus de 20 ans des candidats à la préparation au concours du barreau ; mais notre force vient surtout de l’expérience de nos cadres et enseignants. Nous misons beaucoup sur la maitrise pédagogique de chacun de nos intervenants et cela ne s’acquiert que par l’exercice et l’expérience. C’est pourquoi chacun de nos enseignants à au moins 10 ans d’expérience dans la préparation de l’examen du concours avocat. Vous serez encadrés par une équipe chevronnée, experte du droit en général et plus particulièrement à l’examen du concours d’avocat. Cela se répercute directement sur nos taux de réussite. Tous les ans, entre 50 et 70% de nos étudiants, qu’ils participent à une préparation annuelle CRFPA, une prépa estivale CRFPA, des stages intensifs ou encore une préparation en ligne (e-learning), intègrent au moins une des dix écoles d’avocats françaises.

Où ont lieu les cours ?

Les cours ont lieu dans nos établissements de Bordeaux, Lyon, Paris et Toulouse. Pour les candidats n’ayant pas la possibilité de se déplacer dans nos locaux, chaque salle de l’ISSJ est équipée d’un système de visioconférence de pointe. Vous pourrez suivre les cours depuis chez vous, comme si vous étiez dans l’une de nos classes avec interaction par l’image et le son.

Faut il faire une prépa CRFPA pour réussir le concours ?

Malheureusement, oui. Prenons l’exemple de l’épreuve de la note de synthèse. C’est un exercice auquel les étudiants ne sont pas habituellement préparés dans le cadre de leur cursus universitaire et qui est donc généralement décou­vert pour la première fois à l’occasion de la préparation de l’examen du CRFPA. C’est pourquoi une bonne préparation à l’examen du concours du barreau est indispensable pour espérer se démarquer de la concurrence. Se préparer efficacement et spécifiquement aux exigences des épreuves est donc fondamentale, et ce sont les fondamentaux qui sont la priorité des enseignements de l’ISSJ.

Faut il être très bon élève pour réussir le concours avocat ?

Ce serait vous mentir que de répondre par un simple non. Un étudiant moyen peu réussir le concours d’entrée en école d’avocat (EDA), et avec brillaut, mais ce cas la ne représente pas la majorité des admis au concours du CRFPA. Le plus important est d’avoir conscience de la différence de niveau qu’il y a entre la licence et les exigences du CRFPA. Une bonne préparation est alors primordiale. 

Le dossier scolaire compte-t-il pour beaucoup pour une admission en Ecole d’Avocat ?

Pas du tout. C’est un examen, vos notes universitaires et encore moins celles du lycée comptent. Il vous suffira d’obtenir au moins 10/20 pour réussir. Par contre vous serez obligé de vous inscrire à un IEJ (Institut d’Etudes Juridiques) pour pouvoir vous inscrire au très sélectif examen du CRFPA.

Avocat, oui, mais pour quelle carrière ?

En général, le défenseur débute dans la profession en tant que salarié, comme collaborateur d’un cabinet. Avec l’expérience et l’acquisition d’un portefeuille de clients, il pourra ouvrir son propre cabinet. Mais il faut plusieurs années d’expérience pour y parvenir. Au cours de sa carrière, un avocat est souvent amené à se spécialiser dans un domaine précis, le droit pénal, le droit territorial… ce qui lui confère une qualité d’expertise supérieure.