Préparation Concours Gardien de la Paix

Avant d’envisager une prépa concours Gardien de la Paix, il est indispensable de s’être correctement renseigner sur ce métier de la Catégorie C de la Fonction Publique.

Le métier

 

Un gardien de la paix est un fonctionnaire appartenant à la fonction publique d’Etat, en catégorie B. Il est rattaché au ministère de l’intérieur.

Les policiers disposent du droit syndical, mais pas du droit de grève. Les policiers élisent leurs représentants au sein des commissions administratives paritaires (CAP), qui décideront d’une grande partie de leur carrière (avancement, mutation, discipline).

Par ailleurs, tous les policiers sont également soumis à un strict devoir de réserve quant à leurs opinions et croyances personnelles.

 

Site partenaires : 

Gardien de la Paix : cliquez ici

Le concours externe

Conditions d’accès

  • Être de nationalité française et âgé de 17 au moins et 35 ans au plus, sauf dérogation, au 1er janvier de l’année du concours.
  • Avoir les diplômes requis : être titulaire du baccalauréat ou d’un diplôme équivalent ou justifier d’au moins 3 ans d’activité dans la même catégorie socioprofessionnelle que celle de l’emploi occupé (2 ans pour les titulaires du diplôme national du brevet, d’un certificat d’aptitude professionnel (CAP) ou d’un brevet d’enseignement professionnel (BEP)).
  • Satisfaire aux conditions d’aptitude physique et médicale. Il convient tout d’abord d’être apte au port et à l’usage des armes. On doit être médicalement prêt à un service actif de jour comme de nuit.
  • Avoir un casier judiciaire vierge
  • Être recensé et avoir accompli la journée d’appel de préparation à la défense.

Se préparer au concours de Gardien de la Paix avec l’ISSJ 

Epreuves d’admissibilité

Etude d’un texte

elle permet de vérifier, à partir de questions courtes, la capacité du candidat à repérer et analyser les informations contenues dans le texte. Le candidat doit produire un écrit sous forme de composition sur un sujet en rapport avec la problématique soulevée dans le texte support. Durée 2h30 ; coefficient 4. La notation est sur 20 et toute note inférieure à 5/20 est éliminatoire.

Questionnaire à choix multiple N°1

Porte sur le socle de connaissance scolaires fondamentales en orthographes, grammaire et en vocabulaire usuel, en calculs arithmétiques et algébriques simples, ainsi que sur des exercices de logiques permettant d’évaluer le sens de l’observation du candidat (coefficient 1 ; notation sur 20 points)

Questionnaire à choix multiple N°2

Porte : 

  • Soit sur les connaissances générales en rapport avec les évènements qui font l’actualité, le cadre instuitionnel politique français et européen et les règles du comportement citoyen,
  • Soit sur le programme du baccalauréat professionnel spécialité sécurité, prévention en vigueur l’année d’ouverture du concours (coefficient 2 ; notation sur 20 points). Le candidat précise son choix lors de l’inscription au concours et ne peut en aucun cas en changer après la clôture des inscriptions.

La durée impartie pour répondre aux deux questionnaires est de 1h30.

Tests psychotechniques

Ils sont notamment destinés à évaluer le profil psychologique du candidat. Les résultats de ces tests sont utilisés, à l’admission, lors de l’entretien (2h30).

Epreuves de pré-admission

Il s’agit d’épreuves physiques avec un parcours d’habileté motrice (PHM) et un test d’endurance cardio-respiratoire (TECR). Une note inférieure à 7/20 à l’une ou l’autre des épreuves est éliminatoire et le coefficient et de 3.

Epreuves de pré-admission

Test sous forme de questions/réponses interactives

pouvant comporter des mises en situation à caractère pratique et déontologique, fait appel à la mémoire visuelle des candidats pour déterminer leurs fonctions de perception, d’évaluation, de décision et leur vigilance. Dotés d’un boitier de réponses électroniques, les candidats, après avoir visionné une image, disposent de 15 secondes par questions en rapport avec l’image observée pour répondre (durée 20 minutes ; coefficient 3).

L’entretien avec le jury

Permet d’apprécier les qualités de réflexion et les connaissances du candidat ainsi que son aptitude et sa motivation à exercer l’emploi postulé (25 minutes ; coefficient 4 ; notation sur 20 points ; toute note inférieure à 5/20 est éliminatoire). Les examinateurs disposent, pour les aider dans leurs appréciations :

  • Des résultats des tests psychotechniques passés par le candidat au moment de l’admissibilité, interprétés par le psychologue
  • D’un curriculum vitae détaillé, comportant les motivations pour l’emploi postulé transmis le jour même de l’épreuve par le candidat au service organisateur du concours et remis par ce dernier aux membres du jury. Ce curriculum vitae doit comporter les compétences acquises lors du parcours scolaire et extrascolaire et développer les raisons de ce choix professionnel.