05 33 05 25 42

Devenir sous-officier de la Gendarmerie

Avant d’envisager une prépa concours Officier de la Gendarmerie, il est indispensable de s’être correctement renseigner sur ce métier de la Catégorie B de la Fonction Publique.

Le métier

Le sous officier de gendarmerie est un militaire au contact de la population et au service du citoyen. Il sert dans des unités variées, en France ou à l’étranger. 

L’évolution du statut de gendarme vers la catégorie B de la fonction publique a engendré une profonde réforme du mode de sélection des candidats au métier de sous-officier de la gendarmerie nationale.

Site partenaire :

Sous-Officier de la Gendarmerie : Cliquez ici 

Conditions d’accès  

 

  • jouir de ses droits civiques et être de bonne moralité
  • être âgé de 18 ans au moins et de 35 ans au plus au 1er janvier de l’année du concours
  • ne pas se présenter plus de trois fois à chacun des concours
  • être reconnu apte physiquement
  • passer avec succès les épreuves de ce concours.

Calendrier du recrutement

A venir

  • être de nationalité française,
  • être âgé au plus de 35 ans au 1er janvier de l’année du concours,
  • être de bonne moralité, avoir un casier judiciaire vierge et être agréé par le préfet territorialement compétent.
  • Être apte au port et à l’usage des armes. (être en bonne condition physique)
  • Le candidat doit être titulaire d’un master 2

A venir

Se préparer aux épreuves du concours de sous-officier de la gendarmerie avec l’ISSJ

Le concours externe

Le dépôt de candidature s’effectue exclusivement sur internet sur le site dédié www.lagendarmerierecrute.fr, ou dans les centres d’information et de recrutement (CIR) de la gendarmerie qui se trouvent dans chaque ville capitale de région administrative.

Épreuves de pré-admission

Epreuve physique gendarmerie

L’EPG constitue à effectuer un parcours d’obstacles dans un gymnase, en tenue de sport. Vous devez produire le jour du passage de l’EPG un certificat médical portant mention de votre aptitude à subir ces épreuves.

Une note inférieure ou égale à 6/20 est éliminatoire.

En parallèle, les candidats passent un entretien structuré avec un officier psychologue qui devra se prononcer sur leur adéquation à l’emploi de gendarme et donc leur aptitude à servir en gendarmerie.

Afin de préparer cet entretien, tous les candidats admissibles effectuent une série de deux tests écrits de personnalité. Créés spécialement pour la gendarmerie, ces deux questionnaires ont pour objectif de mettre en évidence l’adéquation entre la personnalité du candidat et les qualités particulières requises par le métier de gendarme. Ils ne sont pas considérés comme une épreuve du concours et ne nécessitent pas de préparation particulière.

A l’issue de ces épreuves d’admission, les candidats sont soit « agréés » soit « ajournés ». Seuls les candidats agrées passent au stade suivant qui est celui de la visite médicale, pour laquelle ils seront convoqués ultérieurement, et de l’enquête de moralité qui sera déclenchée à ce moment de la procédure et non plus lors du dépôt de candidature comme dans l’ancien système.

Épreuves d’admissibilité

Épreuves de composition de culture générale

Cette épreuve consiste en la réduction d’un devoir sur un sujet d’ordre général, ayant pour objectif d’évaluer les qualités rédactionnelles des candidats.

Il est notamment attendu qu’ils aient une bonne culture générale et qu’ils présentent de bonnes aptitudes à exposer leur point de vue grâce à une argumentation pertinente.

Le devoir devra être soigneusement organisé (introduction, parties, conclusion) et une attention particulière sera portée à la maitrise de la langue française.

Toute note inferieure à 6/20 est éliminatoire.

Épreuve d’aptitude professionnelle

Cette épreuve consiste en un QCM portant sur des suites ou des ensembles logiques à résoudre.

Elle vise à évaluer le potentiel intellectuel général des candidats et notamment leur capacité à comprendre et s’adapter à une situation avec rapidité et justesse, par le développement d’un système de raisonnement logique.

Epreuve de langue étrangère

Cette épreuve consiste en un QCM de niveau baccalauréat portant sur la syntaxe, le vocabulaire et la grammaire d’une langue étrangère.

Il est attendu des candidats qu’ils maitrisent les fondamentaux d’une langue étrangère pour converser et répondre aux sollicitations auxquelles ils peuvent être confrontés à l’occasion du service.

Les langues proposées sont : allemand, anglais, arabe littéral, espagnol, italien et portugais.

L’usage du dictionnaire monolingue ou bilingue est interdit.

Deux inventaires de personnalité sont remplis par les candidats, de façon à préparer le travail des psychologues, pour ceux qui passeront les épreuves d’admission.

Épreuves d’admission

Entretien avec le jury

L’épreuve se décompose en deux temps : 10 minutes de préparation et 20 minutes de passage. Cet entretien porte sur un sujet d’actualité générale, qui est préparé puis présenté, suivi d’une discussion visant à évaluer les qualités foncières et la motivation du candidat.

Le candidat doit présenter un CV au jury au début de l’épreuve.

Une note inférieure ou égales à 6/20 est éliminatoire.

Un entretien auprès d’un psychologue